8 January, 2014

Actions du 22 juillet en Géorgie

Pas de commentaire
Category: Non classifié(e)
Claire Uszynski
2 pm

Gubaz Koberidze, volontaire pour la campagne en ligne, offre un rapport des activités organisées par les jeunes et les organisations de la jeunesse à l’occasion de la Journée Européenne en hommage aux Victimes de Crimes de Haine du 22 juillet 2013, à Tbilissi en Géorgie.

Le Mouvement contre le Discours de Haine, initié et organisé par le Conseil de l’Europe, a invité tous les comités de campagne, les coordinateurs et les organisations pour la jeunesse à organiser des actions locales en mémoire des victimes de crime de haine. L’Alliance des organisations syndicales des Etudiants Géorgiens, épaulée par le Centre d’Analyses pour la Coopération et la Consultation Inter-ethnique (ACICC), l’organisation jeunesse Phrani, et le Groupe de Ressources pour la Tolérance a organisé deux évènements : une manifestation à petite échelle ainsi qu’un séminaire de formation informel pour tous les intéressés. Ces évènements ont été supportés par des structures gouvernementales et non-gouvernementales, entre autres le Ministère de la Jeunesse et des Sports de Géorgie et des écoles de Tbilissi.

Les activistes se sont rassemblés dans la rue principale de Tbilissi à 12h, muni de ballons rouges et noirs. Ils se sont dirigés ensuite en direction de l’ancien bâtiment du Parlement près du Square de la Liberté et ont distribué des feuilles d’informations sur l’évènement du 22 juillet. Certains autres soutenaient des banderoles affichant : « Journée Européenne Commémorative pour les Victimes de Crimes de Haine », « Débarrassons-nous de la Haine », « Stop à la haine », etc. Les slogans étaient écrits en trois langues à savoir le géorgien, l’anglais et le russe, selon les langues parlées en Géorgie.

Une fois le Parlement atteint, une minute de silence a été observée en l’honneur des victimes de crime de haine. Après cette minute, les participants ont lâché leurs ballons dans les airs pour rendre hommage à chaque personne ayant été victime de crime de haine dans leur région et de par le monde.

L’Alliance des organisations syndicales des Etudiants Géorgiens, avec l’appui de supports éducatifs provenant de différentes organisations européennes, a tenu son séminaire de formation lors de la conférence organisée à l’occasion de la venue du Ministre de la Jeunesse et des Sports de Géorgie. Ils ont présenté le Mouvement contre le Discours de Haine du Conseil de l’Europe et la journée commémorative du 22 juillet 2013. Ces éléments de présentation étaient prérequis afin de pouvoir assister au séminaire par la suite.

Pendant les débats, le point de discussion principal était les problèmes suscités par les crimes de haine et les participants discutèrent des solutions à leur apporter ; des outils de lutte en ligne et hors ligne furent aussi présentés. Par ailleurs, les participants débattirent sur les comportements à adopter pour sensibiliser les gens à ces importants problèmes. A ce jour, nous avons décidé de débuter une campagne vidéo en ligne pour le public. Les premières vidéos se concentreront sur des explications relatives à ce qu’est le discours de haine et sur ce pourquoi nous nous battons. Nous recherchons par ailleurs des représentants des communautés pour enregistrer du discours contre la haine en anglais, russe, assyrien, ossète, abkhaz, azerbaïdjanais, arménien, kurde et polonais.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*