28 November, 2017

LOVE HUMAN RIGHTS

Pas de commentaire
Category: Activism @fr, European Action Day @fr, Human Rights @fr, Internet @fr, News on the action day @fr
Community Manager
10 am

logo-love-human-rightsLes droits de l’homme chaque jour, pour tous et partout !

10 décembre 2017, journée d’action pour les droits de l’homme en ligne

Les droits de l’homme ont été proclamés le 10 décembre 1948, dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ils sont maintenant inscrits dans des conventions internationales et dans des constitutions et des lois nationales. Ils façonnent nos sociétés et nos manières de vivre ensemble, nous permettent de surmonter nos différences et contribuent à nos réussites, souvent sans même que nous nous en rendions compte. Il faut défendre et promouvoir les droits de l’homme pour tous, chaque jour et partout.

Les droits de l’homme reflètent des aspirations et des besoins qui sont aussi vieux que l’humanité, mais leur universalité n’a été reconnue qu’après 1948. La Convention européenne des droits de l’homme a été adoptée en 1950. Aujourd’hui, la Cour européenne des droits de l’homme surveille son application et statue sur des milliers de requêtes individuelles. Les droits de l’homme sont peut-être invisibles, comme l’air que nous respirons, mais ils nous sont tout aussi indispensables pour vivre ensemble dans la dignité. Les droits de l’homme influent sur de nombreux aspects de notre vie quotidienne. Par exemple :

  • Nous n’avons pas peur de la police et nous attendons d’elle qu’elle nous traite correctement (protection contre la torture).
  • Nous pouvons épouser la personne que nous aimons (si celle-ci est d’accord !) (droit au mariage).
  • Nous pouvons prétendre à des rémunérations égales pour un même travail (interdiction de la discrimination).
  • Nous pouvons fonder une organisation de jeunesse avec nos amis (liberté d’association).
  • Nous pouvons nous réunir pour prier dans une église, une synagogue, une mosquée ou un temple. Ou nous pouvons préférer aller à une fête (liberté de pensée, de conscience et de religion).
  • Nous donnons notre version des faits lorsque nous sommes accusés d’avoir commis une infraction (droit à un procès équitable).
  • Nos enfants peuvent être scolarisés gratuitement (droit à l’instruction).

Nous considérons beaucoup de ces droits comme allant de soi. C’est lorsque nous en sommes privés que nous demandons justice et réclamons l’égalité de traitement car c’est notre droit et c’est notre dignité qui sont en jeu. D’ailleurs, si nous pouvons nous plaindre, c’est en vertu du droit à un recours effectif, qui figure aussi parmi les droits de l’homme (article 13 de la Convention européenne des droits de l’homme).

La recommandation (2014)6 du Conseil de l’Europe sur les droits des utilisateurs d’internet reconnaît l’importance d’internet comme outil et comme espace public pour la démocratie, en soulignant que les droits de l’homme s’appliquent tout autant en ligne que hors ligne. Par exemple, nous trouvons normal que la carte de la Saint-Valentin que nous avons envoyée par la poste parvienne à son destinataire sans avoir été ouverte ni lue par toute la ville ; pourquoi devrait-il en être autrement pour nos courriers électroniques ? (droit au respect de la vie privée et familiale)

L’instruction et la liberté d’expression sont indispensables à la pleine réalisation des droits de l’homme. Il est donc évident que les principaux instruments relatifs aux droits de l’homme prévoient tous la protection et la promotion de la liberté d’expression, du droit à l’instruction et du droit de connaître les droits de l’homme.

Connaître les droits de l’homme et savoir les appliquer dans notre vie quotidienne est un projet à long terme[1]. Internet a accéléré ce processus en nous donnant accès à plus d’informations que jamais sur le monde qui nous entoure et sur ses habitants. Mais internet crée aussi de nouveaux risques d’abus et de violations des droits de l’homme, y compris sous la forme du discours de haine.

Le discours de haine porte atteinte aux droits de l’homme, même si ses auteurs invoquent le droit à la liberté d’expression. Dans son rapport annuel 2016, la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) constate avec inquiétude que, dans de nombreux pays, le discours public tend à opposer de manière toujours plus marquée le « nous » et le « eux », dans une entreprise d’exclusion des personnes sur la base de la couleur de leur peau, de leur religion, de leur langue ou de leur appartenance ethnique.

Connaître les droits de l’homme et les faire connaître à d’autres personnes est un moyen de les protéger et de les promouvoir, en ligne et hors ligne.

Le Mouvement contre le discours de haine mobilise depuis 2013 des milliers de militants qui sensibilisent aux ravages du discours de haine et défendent les droits de l’homme en ligne. Le 10 décembre 2017 sera la dernière journée d’action officielle pour l’ensemble de la campagne. Les droits de l’homme étant soumis à de multiples menaces, cette journée doit servir à les protéger et à les rendre plus visibles. Nous sommes fiers des droits de l’homme et nous sommes fiers de les défendre.

Objectifs de la journée d’action :

Entre le 1er et le 10 décembre, la campagne renforcera la sensibilisation à la nécessité de défendre et de promouvoir les droits de l’homme chaque jour, pour tous et partout.

 

Il s’agira :

  • de sensibiliser à l’impact des droits de l’homme sur la vie quotidienne des jeunes en Europe ;
  • d’encourager les jeunes à partager des exemples de contribution positive des droits de l’homme à leur vie ;
  • de promouvoir l’éducation aux droits de l’homme et les manuels Connexions et Alternatives ;
  • de sensibiliser à l’importance de protéger les droits de l’homme en ligne et aux travaux du Conseil de l’Europe dans ce domaine.

 

Actions proposées :

  • encourager les jeunes à partager des photos et des vidéos qui montrent comment les droits de l’homme influent positivement sur leur vie ;
  • diffuser le logo et le slogan de la journée d’action sur les réseaux sociaux et sur les sites internet des campagnes et des partenaires nationaux ;
  • expliquer comment les conventions relatives aux droits de l’homme, le Conseil de l’Europe et d’autres organisations de défense des droits de l’homme influent positivement sur la société et sur la vie quotidienne des jeunes, au moyen d’infographies, de vidéos et de manifestations ;
  • organiser des activités d’éducation aux droits de l’homme pour faire mieux comprendre les valeurs et les principes des droits de l’homme et la manière de les appliquer à nos réalités, en ligne et hors ligne, en utilisant Connexions et Repères ;
  • lutter contre le discours de haine dirigé contre les droits de l’homme et contre les structures qui les protègent, en signalant les propos haineux et en les déconstruisant, avec l’aide du manuel Alternatives.

 

[1] Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*