21 décembre, 2016

Bulletin d’information décembre 2016

Pas de commentaire
Category: Campaign Newsletter @fr
Eric Miller
9 am



Oui, faisons la fête!



Chers abonnés,

Nous avons reçu en 2016 un engagement réitéré de renforcer les droits humains en ligne, suite à la décision de poursuivre la campagne. Les menaces de violence et de terrorisme actuelles, des campagnes pour les élections
nationales et des référendums clivants exigent des efforts accrus pour offrir des alternatives au discours de haine et pour le contrer, au moyen des droits humains pour tous et de la solidarité parmi nous. Cette année
encore, de nombreux événements, articles et images, gais, tristes ou incitant à la réflexion ont eu lieu ou sont parus. Le discours de haine est devenu une question sociale et politique, et en 2017 il faudra concentrer
nos efforts sur une véritable dénonciation du discours de haine et sur la promotion d'un discours de droits humains pour contrecarrer la haine. Le secrétariat européen de la campagne vous adresse ses remerciements
pour une année 2016 dynamique, et ses meilleurs souhaits pour une année 2017 joyeuse et sans haine.


Actualités


Equilibrer les droits humains en ligne


Credit Nicolas Vadot

En 2016, la question centrale était: comment assurer la protection des droits humains en ligne pour tous? La campagne s'est concentrée sur le signalement efficace et sur la suppression de discours de haine extrêmes.
Le discours de haine étouffe les voix de ceux qu'il cible, affaiblit les débats pluralistes sur lesquels s'appuie la démocratie. Mais où fixer la limite? Le 7 décembre la Commission européenne a déclaré que
les entreprises des technologies de l'information réagissaient trop lentement face à la suppression du discours de haine, en violation du Code de conduite signé en mai. Mais comment assurer par ailleurs nos droits à la vie privée et à la liberté d'expression? C'est pourquoi l'Initiative mondiale des réseaux (Global Network Initiative) a proposé des recommandations pour rétablir l'équilibre. Le Conseil
de l'Europe s'engage activement dans le débat sur le respect des droits de l'homme en ligne et la définition de normes. Il a adopté cette année la Stratégie pour la gouvernance de l’internet et les nombreuses affaires à la Cour européenne des droits de l'homme permettent de mener le débat.


Les parlementaires contre le discours de haine


L'Alliance parlementaire contre la haine tiendra son 4e séminaire national en Bosnie-Herzégovine le 15 décembre, et débattra du rôle des parlementaires
dans la lutte contre l'intolérance et la discrimination.  Les séminaires nationaux ont été lancés cette année. Ils impliquent les campagnes nationales et encouragent  des débats centrés sur la question
du discours de haine et comment le combattre au moyen de politiques et de pratiques. L'Alliance a accueilli de nouveaux membres.
Elle compte désormais toutes les tendances politiques et la plupart des Etats membres du Conseil de l'Europe.


Promotion de la campagne


Anne Brasseur a été nommée par le Conseil de l'Europe Ambassadrice du Mouvement contre le discours de haine. Depuis, elle a assuré la promotion de la campagne lors de 25 manifestations et conférences dans toute l'Europe
et au-delà. Le 3 décembre elle s'est adressée au Parlatino (Parlement latino-américain et caribéen) en complément des efforts menés par la Campagne mexicaine, et elle
a invité les Etats à signer la Convention de Budapest sur la cybercriminalité. Son compte twitter raconte l'histoire des leaders politiques et sociaux qu'elle motive pour qu'ils soutiennent la campagne.


Campagnes nationales


Extension des Campagnes nationales


La campagne s'est étendue à 44 campagnes nationales: l'Estonie, la France, l'Allemagne, le Luxembourg et la Communauté flamande de
la Belgique ont rejoint le mouvement après que le Conseil de l'Europe a décidé de prolonger la campagne jusqu'en décembre 2017. Dans les 10 bulletins d'information diffusés en 2016 nous avons publié 123 articles sur leurs formations, séminaires, et événements organisés dans le cadre de la campagne. Il s'agit bien entendu d'une partie seulement des événements organisés
en réalité.


Lancement officiel dans les Flandres


Le 10 décembre le gouvernement flamand de la Belgique a fait part de son soutien pour le lancement officiel de la Campagne flamande, à l'occasion de la Journée internationale
des droits de l'homme en ligne. L'événement a largement été couvert par les médias nationaux, pour plus d'informations, veuillez consulter le blog.


Les écoles contre le discours de haine


22 jeunes ont participé à la 5e édition des Ecoles contre le discours de haine, du 30 novembre au 4 décembre, organisée par le Centre du dialogue interculturel (Centre for Intercultural Dialogue)
avec le soutien de la Mission de l'OCDE à Skopje, dans ''l'Ex-République Yougoslave de Macédoine''. Les participants deviendront des multiplicateurs qui fourniront des activités pédagogiques
sur les droits de l'homme dans les écoles de leurs localités, et qui mèneront des actions de sensibilisation sur la discrimination en ligne et encourageront la citoyenneté active et l'engagement de la jeunesse.


Discours de haine et tabous


Une action d'une semaine a été organisée par le Stove Network, au Royaume-Uni et a mis l'accent sur la haine et l'effet de celle-ci sur notre santé mentale. Les participants
ont créé une carte murale: ''l'île aux tabous'', après avoir mené des ateliers intitulés "recours juridiques face aux crimes de haine", "soutenir ses amis confrontés à la haine",
et "les tabous qui contribuent à la haine". Tout au long de la semaine, les participants ont ajouté des histoires visant à casser les tabous et à faciliter les débats sur le discours de haine.


Partenaires de la campagne


Non à la haine avec le FEJ


En 2016, les jeunes européens ont été très créatifs pour combattre le discours de haine et les stéréotypes. Parmi les projets contre le discours de haine soutenus par le Fonds européen pour la jeunesse (FEJ),
certains ont particulièrement retenu l'attention: celui du Réseau des combattants contre la haine, dont la chanson promeut la lutte contre le discours de haine ; la pièce du school youth qui raconte l'histoire d'amour entre un jeune migrant et un jeune du coin, créée dans le cadre du projet “Democracism”
du Youthorama de Grèce ; le projet de la plate-forme en ligne de l'ONG chypriote Aequitas,
intitulé “Dis non au discours de haine”, qui comprend par exemple un système de chat en ligne qui apporte un soutien et une information aux victimes de discours de haine,
à leurs amis et à leur famille. Veuillez consulter le Blog pour en savoir davantage sur ces projets. Les autres projets soutenus par le FEJ se
trouvent sur le site du Fonds européen pour la jeunesse.


Gala non à la haine


La Fondation roumaine Star of Hope a organisé deux manifestations à Iaşi pour remettre en cause les mentalités et les comportements envers les jeunes et les enfants porteurs
de handicaps, et pour mener campagne contre le discours de haine. Le 2 décembre de jeunes handicapés ont décoré un arbre de Noël. Un gala, le 15 décembre, a accueilli 450 visiteurs, y compris 325 jeunes et enfants handicapés.


Evénements à venir


7 février: Safer internet day


La campagne rejoint la Journée d'action Safer Internet, qui promeut l'éducation aux droits de l'homme et l'éducation aux médias en ligne, le signalement
du discours de haine et la lutte contre ce discours. Pour en savoir plus sur la Journée d'action veuillez consulter le blog.


Billets sur les Blogs





Le Mot du Jour
#Célébrer
Marquer publiquement un événement ou une journée (important ou heureux) par une réunion en société ou par une fête.


“Mon humanité est liée à la vôtre, car nous ne pouvons qu'être humains ensemble”.
Desmon Tutu


Flux Sociaux







2012-2016. Direction de la Citoyenneté démocratique et de la Participation, Conseil de l’Europe. Projet Jeunesse - combattre le discours de haine en ligne – Département de la Jeunesse
Créé par Latte Creative


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*