17 October, 2013

Résoudre des problèmes conduisent au discours de haine! Solution de la Slovaquie

Pas de commentaire
Category: European Action Day @fr
Community Manager
4 pm

Spišský Hrhov (Quartier Levo, Région Prešov) se situe à Hornádsky Basin à côté de Levoča, en Slovaquie. 1600 personnes y vivent ; parmi eux, 600 sont des Roms. Pendant les dix dernières années, le village a connu une augmentation de sa démographie et la communauté s’est fortement développée. Alors que le nombre de Roms n’a pas bougé, celui de la population majoritaire a augmenté d’environ 30%. Dans la plupart des villes du pays, ceci a entraîné de la ségrégation et du discours de haine envers les populations Roms notamment dans les écoles. En revanche, le Maire de Spišský Hrhov a traité le problème à la racine : il s’est assuré que les personnes aient un accès à l’emploi, au logement, à l’éducation et qu’un climat de confiance et de « vivre ensemble » puissent être possible parmi les habitants.

Le Maire de Spišský Hrhov a compris que sans l’implication des Roms aux activités du village, les problèmes seront amplifiés et leur coexistence avec la population empirera. Le Maire a analysé la situation et identifié les solutions, l’emploi du temps et les ressources. Le processus entier de planification  a été réalisé avec la participation des habitants du village, y compris les Roms, le conseil municipal, des animateurs professionnels, du personnel académique et autres. Le Maire est guidé par la volonté de maximiser l’intégration de la communauté Rom dans la vie de la municipalité et dans le développement du village dans son ensemble.

1. Développement du logement

La question du logement a été identifiée comme étant l’une des plus sérieuses.  A ce problème s’ajoute la mauvaise hygiène des enfants et adultes, les questions d’emploi, de santé et d’éducation. Il y a également beaucoup de Roms provenant d’autres communautés qui arrivent dans le village sans avoir de résidence temporaire ou permanente. Sans une intervention de la municipalité, les ghettos constitueraient une partie du village de  Spišský Hrhov comme dans d’autres villages avec de la population Rom en Slovaquie.

La Municipalité a commencé à  respecter de manière rigoureuse la législation relative à la construction des habitations, et notamment la réglementation sur les droits de propriété. Ils ont également mis en place un système pour la collection et l’exportation des déchets, et notamment un système permettant d’éviter les décharges illégales.

La Municipalité a ainsi commencé à construire ses propres habitations. Une entreprise municipale a contribué à plus de la moitié du travail de mise en place de ces logements. De futurs locataires ont également participé à la construction. Il est important de souligner que la Municipalité a non seulement su réaliser cet important travail avec l’aide de l’entreprise municipale mais aussi qu’un certain nombre de locataires impliqués dans le processus de construction de ces logements ont été embauchés dans l’entreprise municipale à la fin des travaux de construction. L’accès de ces maisons à l’eau publique et aux égouts a significativement augmenté.

Le changement dans la sphère du logement a pu s’opérer parce que quatre familles Roms vivent dans des maisons parmi la population et sans aucun problème.

2. Développement de l’emploi

Le Maire Vladimir Ledecký est à l’origine de la mise en place d’une entreprise municipale, élément essentiel pour le développement du village, en cela qu’il offre des opportunités d’emploi pour ceux qui en ont besoin le plus. Cette entreprise devient une sorte d’unité de coordination pour le développement. Sans elle, le développement du village comme il est aujourd’hui n’aurait pas pu se faire.

Par la mise de cette entreprise municipale, le Maire a ainsi réduit le chômage des Roms dans le village.

3. Education

Les enfants Roms vont dans des écoles ordinaires et il n’y a pas d’écoles ségréguées. Il y a seulement un enfant dans une école spéciale. Presque tous les enfants Roms poursuivent leurs études dans des écoles secondaires et neuf jeunes Roms vont à l’université.

Regardez la vidéo.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*